+33(0)5 55 91 94 72

Le restaurant

Cuisine raffinée & généreuse 

+33(0)5 55 28 63 60

La Montagne, Edition du 20 Jan. 2018

Le restaurant corrézien Le Turenne récompensé plusieurs fois par le guide Michelin

« Je propose une cuisine un peu plus élaborée tout en restant simple par rapport à ce que je réalisais dans le Lot. Le tout dans une ambiance décontractée », explique le cuisinier.

Pascal Steffan a quitté les boucles de la Cère pour les berges de la Dordogne.

Un exil volontaire de quelques kilomètres du Lot à la Corrèze, de la Belle auberge de la Cère au restaurant le Turenne. Un nouveau départ professionnel, à Beaulieu-sur-Dordogne, qui vaut au chef originaire d'Alsace de décrocher un Bib Gourmand dans l'édition 2018 du Guide Michelin un peu moins de deux ans après son installation.

Une première pour Pascal Steffan. « Je ne m'y attendais vraiment pas. Ça fait plaisir. C'est une belle reconnaissance du travail effectué », sourit-il.

Croustillant de risotto œuf parfait au jambon de pays, cabillaud rôti servi avec une purée de choux-fleurs, pavé de cerf accompagné d'une purée de patates douces, tartelette tout chocolat… Cette cuisine à base de produits frais et de saison qui a séduit les inspecteurs du Guide Michelin. Mais pas seulement.

Vingt mois après sa réouverture - le restaurant qui jouxte l'hôtel du même nom avait été fermé pendant trois ans - Le Turenne connaît un beau succès d'estime. « Le restaurant tourne bien. La clientèle répond présente. Elle est surtout très variée avec notamment beaucoup de jeunes le soir », se réjouit Pascal Steffan.

« Je propose une cuisine un peu plus élaborée tout en restant simple par rapport à ce que je réalisais dans le Lot. Le tout dans une ambiance décontractée », explique le cuisinier.

Un vrai plus

 

Des menus de 16 à 37 euros, une carte qui change quatre fois dans l'année avec des plats mis au point et concoctés en commun. Derrière les fourneaux Pascal Steffan, Célia, sa seconde en charge des entrées et des desserts, et Margaux, l'apprentie. En salle, Cécile, la compagne du chef, une seconde et une apprentie complètent l'équipe du Turenne.

Il faudra certainement attendre la période estivale pour savoir si le Bib Gourmand aura des répercussions positives pour le restaurant. « Il pourra attirer une nouvelle clientèle. Beaucoup de touristes voyagent avec le Guide Michelin. En tout cas, c'est un vrai plus. »

Reste que cette reconnaissance ne va pas bouleverser les habitudes au Turenne. « Nous n'allons pas augmenter les prix, nous allons continuer dans le même sens que depuis le début. C'est beaucoup de boulot, mais il y a le plaisir de travailler et le plaisir des clients. »

Pas d'agrandissement non plus de prévu, le restaurant compte une trentaine de couverts en salle et une quarantaine en terrasse. « Nous limitons volontairement la place ». Histoire de garantir la qualité culinaire qui fait le succès actuel du Turenne.

© Hôtel Le Turenne 

Web design et photographies

© Malika Turin

Mentions Légales